Restaurer ou changer de plancher de bois franc ?

par Denis Linteau |

Règle générale, tout parquet simplement défraîchi, usé ou taché est récupérable, peu importe son âge. Mais on peut aussi décider de « tout arracher ». Chose certaine, avant de faire refaire ses planchers, il vaut toujours mieux connaître les possibilités et les implications de chaque solution.

Le sablage est moins cher

Une donnée importante en rénovations est le prix. Sauf exception, il sera toujours moins cher de restaurer un parquet que de le remplacer au complet (par un autre recouvrement de bois franc). Même si plusieurs opérations sont nécessaires lors d’une remise à neuf d’un vieux parquet (vissage, réparation, sablage, teinture, vernissage), elles représentent une moins grande dépense d’argent simplement parce qu’il n’y a pas de bois à acheter.

Que ce soit sous la forme d’un plancher préverni (fait en usine) ou traditionnel (les planches massives sont posées, puis vernies sur place), le bois franc reste, en effet, un matériau de construction dont le prix à l’achat est assez élevé. Son installation, qui demande de l’expertise, peut aussi faire grimper la facture.

Look et ambiance : les deux options ont leur avantage

Vous avez un projet de décoration précis en tête, avec un aménagement et un design bien déterminé, et vous voulez une ambiance homogène dans plusieurs pièces… ce qui inclut un plancher de bois franc nouvelle tendance aux planches larges et épaisses. Dans un cas comme celui-là, nul doute que changer les planchers est la meilleure option. Votre dépense ($) se transformera en investissement.

Évidemment, s’il s’agit d’une maison ancestrale, tous les efforts de restauration doivent être privilégiés afin de faire revivre la beauté originale des parquets. Retrouver les mêmes caractéristiques et le même esthétique avec des matériaux neufs serait pratiquement impossible ou coûterait une fortune.

Par ailleurs, et à l’inverse, il ne faut pas sous-estimer le pouvoir de transformation des remises à neuf par sablage / vernissage ou huilage. Un bon artisan saura métamorphoser un plancher sans le remplacer. Par exemple, il pourra le faire cesser de craquer et lui donner une autre couleur en créant et en appliquant une teinture appropriée au projet de déco. Il sera capable aussi de faire ressortir différemment le grain du bois grâce à un verni au fini différent ou à l’application d’une huile spécifique.

Si vous êtes pressé, alors…

Lorsque les fenêtres de temps sont étroites, dans le cas d’un déménagement / aménagement, par exemple, et que la variable « durée » est celle qui a le plus d’importance, remplacer le plancher de bois franc est la solution gagnante. Car cette opération, qui ne laisse aucune odeur, peut être effectuée en moins de temps qu’une restauration, surtout si celle dernière inclut un sablage, une teinture et un vernissage. Avec la pose d’un nouveau plancher préverni, il n’y a aucun temps d’attente pour séchage ni délai durant lesquels on ne doit pas trop marcher sur le plancher ni y déplacer des objets lourds.

 

L’âge importe peu, c’est la qualité qui fait la différence

Un artisan d’expérience est en mesure de remettre en bon état les parquets et les escaliers très anciens. Avec les technologies de ponçage et de vernis actuelles, il est capable de leur redonner un lustre d’origine et de créer des finis inédits. Le grand âge du plancher n’est pas un critère suffisant pour que la décision de le remplacer soit incontournable. S’il est sain, on peut faire beaucoup de choses avec!

Par contre, et mises à part les contraintes purement esthétiques, quand la structure sous le revêtement est atteinte, que le plancher présente des ondulations et des déformations, que des moisissures sont présentes un peu partout ou que des planches ont été endommagées par des insectes ravageurs du bois, alors il est conseillé de rénover la charpente et de changer tant le sous-plancher que le parquet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Obligatoire*