Respecter la nature du plancher de bois

L’Épiphanie (région de Lanaudière)

Maison ancestrale (mêmes propriétaires) / Sélection Bois Francs devait cette fois faire revivre un parquet en pin situé au rez-de-chaussée de la résidence. Le cachet antique devait être préservé.

La préparation a été plus longue, car en plus de sabler jusqu’au bois nu, il fallait enlever tout le mastic mis entre les vieilles planches. D’ailleurs, sous l’effet du travail du bois, ce mastic avait eu tendance à se soulever, ce qui avait mené à l’écaillement du vernis.

À ce sujet, on ne doit jamais « boucher » les joints d’un vieux plancher de bois franc. En effet, tout dépendant de la chaleur et du niveau d’humidité ambiant, les planches s’élargissent et rétrécissent, d’où la présence de « craques » plus ou moins apparentes selon les saisons. L’utilisation d’un foyer ou d’un poêle à bois à proximité peut dessécher les planches et amplifier leur rétrécissement.

Comme le pin était pâle, il a fallu lui donner une teinte assortie à celle des autres boiseries, notamment au plafond. L’ambiance bucolique de la pièce était une priorité. La teinture Bona Special Walnut au lustre discret (5%) fut donc choisie et appliquée méthodiquement.

 En finition, et pour davantage de protection dans cette zone plus fréquentée, l’équipe appliqua un vernis Bona Traffic HD mat, d’entretien facile.

Le charme opéra.

Retour à nos réalisations

Partagez avec vos contacts !Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email
sablage, teinture, vernissage

Réalisations similaires